Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 20:53

Un petit billet histoire de varier les plaisirs : certes ce blog parle de mon engagement contre toute exploitation des animaux, mais il est également le blog de mon site d'écrivaine, et donc, hop ! voici de nouveau quelques blablas au sujet de mon troisième livre.

Le joli document annonciateur m'apporte son quotidien son hebdomadaire de questions impatientes et agréables pour l'ego : « Il sort quand, ton livre ?» « Je peux le trouver où ?»

Bon, mes chéri-e-s, sachez que pour l'instant, euh, comment dire : je dois moi aussi patienter.

J'ai déposé son tapuscrit chez quatre éditeurs :
 

Les Empêcheurs de Penser en Rond (16/11)
La Découverte (16/11)
Les Liens qui Libèrent (16/11)
Les Arènes (30/11) (merci, Nathalie, pour cette suggestion !)

 

Les deux premiers, qui en fait  appartiennent à la même maison (ne pas se fier au site Les Empêcheurs de Penser en Rond  encore en ligne sur l'Internet : il est obsolète), à savoir La Découverte, m'ont déjà signifié leur refus sous la forme d'une lettre-type en date du 02/12, au motif suivant: [...] le genre et le thème de ce texte ne correspondent pas à notre production éditoriale [...].

 

Entre le 8/11 et 27/11, j'ai envoyé des courriels personnalisés, avec synopsis et parfois manuscrit en PDF, à dix autres éditeurs :


Les Points sur les i (merci Copine de Copinette, pour le tuyau)
Chronique Sociale (idem, Yves, même si j'ai obtenu... un refus ! ton idée me semblait pourtant judicieuse)
La Plage

Rue de l'échiquier

Lux
Infrarouge
Les Petits matins
Hugo et Compagnie
IMHO
Indigène (merci à mon père et à ma mère pour cette suggestion !)

Seules les éditions Chronique Sociale et La Plage m'ont pour l'instant répondu, la première par courriel-type (Madame, Nous avons pris connaissance de votre courriel du 9 novembre relatif à votre proposition de manuscrit  Le cri de la carotte. Nous ne sommes pas en mesure d'assurer l'édition de votre ouvrage. Nous espérons qu'un autre éditeur, plus spécialisé, pourra favoriser la diffusion de vos idées. Veuillez recevoir, Madame, nos salutations sincères.) et la seconde, par un message personnalisé (ça fait du bien !) : 

Bonjour Sandrine,

Je vous remercie de nous avoir soumis votre travail. J'ai apprécié la qualité littéraire de votre texte et l'humour de certains passages. Cela dit, nous n'allons pas le prendre car nous ne saurions pas le diffuser correctement. Nous sommes considérés comme éditeur de livres pratiques par la presse et la librairie et nos tentatives de publier des essais ont toujours été très décevantes. Je pense qu'il serait plus judicieux que vous choisissiez un éditeur (comme celui de Bidoche par exemple) qui a de bonnes retombées presse (indispensable pour ce type de livre), un éditeur qui ne soit pas catalogué "végétarien" (un peu comme vous avez fait pour le choix de votre préfacier) + un éditeur ayant un catalogue connu par les libraires des rayons "écologie politique".

Je vous souhaite du succès dans votre projet.

Cordialement,

Laurence Auger - Directrice de l'édition.

 

Enfin, le représentant des éditions Le passager clandestin, que j'ai récemment découvertes via un stand et dont les publications me paraissaient en résonnance avec mon essai, a jugé plus adapté de m'adresser aux éditions Rue de l'Echiquier et Les Petits matins (voir liste plus haut) .

 

auteurChercheediteur.jpg

 
Vais-je, un jour, en arriver là ? Qui sait ? :o)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sandrine 10/12/2010 09:47


Michael : l'objectif est que mon 3e bouquin soit diffusé correctement ; ceci parce que j'ai la folie de croire qu'il pourrait aider beaucoup de monde, humains comme animaux !!! :o)
Bisous à toi aussi !
(Péesse : Quant à mes deux 1ers bouquins, le but de leur publication est de partager avec d'autres personnes mon imaginaire, mes angoisses, mes rêves, mes interrogations et étonnements,
amusements... avec là encore, une idée d'entraide...)

Gilles : de toute façon si - par extraodinaire ! ;o) - aucun éditeur ne se lançait dans l'aventure et que donc ma carotte était cuite, je resterais zen, promis juré !
... Euh, du moins j'essaierai, je te le jure !
^^


Gilles 10/12/2010 00:10


ben qui sait si ça ne marcherait pô d'abord ... et puis si c'est sur un trottoir verdoyant avec un apéro et un bon bouquin ... courage courage


A&A 09/12/2010 22:34


J'ai une question que je ne t'ai pas encore posée : pourquoi l'édition est devenu un but en soi ?

Gros bisous à vous deux.


Présentation

  • : A FLEUR DE PLUME
  • : Le blog d'une [entre autres] orthophoniste-nouvelliste-essayiste ET militante pour l'abolition de l'exploitation animale.
  • Contact

Livres

afleur