Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 mars 2011 7 27 /03 /mars /2011 16:00

C’est un honneur pour moi de vous présenter Jean-Michel : lui qui ne montrait plus ses écrits qu’à sa compagne, il a accepté de me les faire découvrir, puis, sur mon conseil, de créer une nouvelle pour le concours organisé par les revues VegMag et Regard animal… concours que bien entendu, il a remporté ! Et maintenant, voilà que je suis autorisée à publier ses textes qui parlent d’animaux !!! Quelle chance, ô mes cyberlecteurs zet lectrices, nous avons !

 

Pour commencer, une très courte et sombre nouvelle :

 

La patience des rats

Les rats nous observent. Ils nous côtoient et nous observent, depuis toujours : lorsque les hommes sont arrivés, maladroits, sales, crevant de faiblesse ou de maladie, ils étaient déjà là et observaient les hommes – les hommes, crevant de violence aussi. Ils ont observé la violence : violence des guerres et violence des volcans, violence des meurtres et violence des ouragans, violence des accidents nucléaires et violence des tremblements de terre. C'est la même chose : les rats ne font pas la différence entre les pages du livre de la violence, ils pensent que les hommes les ont toutes écrites.
Ils pensent que ce sont les hommes qui ont mis la Terre en colère. Inventé les tremblements de guerre.
Ils observent aussi que la violence va vers son paroxysme, et qu'il est inéluctable, et savent qu'ils seront beaucoup à périr – beaucoup. Mais ils savent que les hommes aussi périront. Tous. Et que la Terre après eux sera enfin rendue au calme.
Ils attendent : ils attendent la paix éternelle d'après les hommes.

 

Les Arcs-sur-Argens, 2005-2011

 

Retrouvez Jean-Michel dans le prochain VegMag, avec sa nouvelle gagnante, pleine d'humour et de joie.
Bientôt aussi : d’autres nouvelles de lui, sur mon site À fleur de plume.

Jean-Michel a par ailleurs publié en 2005, aux éditions C.L.C., un ouvrage empreint de poésie et illustré de photos : Grasse au temps des parfumeurs.

 

Et enfin, pourquoi ne pas programmer avec notre auteur une excursion en moyenne montagne ? C’est également un guide chevronné !

 

Quant à Gilles et moi, nous adorons les chambre et table d’hôtes (végane et bio sur demande) que tient sa compagne, la charmante Béatrice ! Nous avons passé par deux fois des vacances à L'Eucalyptus, en pleine nature, dans l'arrière-pays varois, enchanteresses...

 

piscine-plage-cabanon.jpgL'Eucalyptus

Partager cet article
Repost0

commentaires

Sandrine 28/03/2011 09:40


À mon avis, cela dépend comment tu entends cette phrase. Pour moi elle résonne de manière poétique, et j'entends l'attente plus comme un espoir que comme une affirmation... C'est une nouvelle, à
prendre comme telle : une fiction, pas un traité philosophique ;o)
... Mais ce n'est que mon ressenti !
On peut se dire aussi que face à tant de malheurs créés par l'humain, il est légitime de croire en une paix éternelle après sa disparition, légitime surtout pour les premières victimes... même si
cela relève probablement d'une utopie.
Mon utopie à moi, c'est que les humains, avec leurs capacités cognitives, pourraient faire des choses magnifiques pour tous les êtres vivants, rats compris... juste si le désir y était. Mais ça,
c'est mon rêve de dingue ! ;o)


azer 28/03/2011 00:52


" ils attendent la paix ETERNELLE d'après les hommes "

Affirmation gratuite : après la disparition de l'espèce humaine , l'évolution se poursuivra et rien ne permet de dire qu'aucune espèce ne prendra la place de l'être humain et , les mêmes causes
produisant les mêmes effet , n'aura pas le même comportement . J'aimerais bien être persuadé que les singes pour lesquels je milite afin qu'ils ne soient plus torturés afin de guérir les maladies
de l'espèce humaine - dont ils ne sont même pas responsables - ne deviendront pas un jour tortionnaires à leur tour quand ( si ) ils auront les mêmes capacités cognitives que nous ...


Présentation

  • : A FLEUR DE PLUME
  • : Le blog d'une [entre autres] orthophoniste-nouvelliste-essayiste ET militante pour l'abolition de l'exploitation animale.
  • Contact

Livres

afleur